Qu’est-ce que le footbike : la trottinette à grande roue ?

Rendu célèbre en Europe depuis le début des années 2000, le footbike ou pédicycle est une activité sportive à cheval entre le vélo et la marche à pieds. Son appellation désigne à la fois l’activité et la machine qui sert à la pratiquer. C’est un moyen de locomotion sollicité pour les promenades, les randonnées et même les compétitions d’ordre national. Il a vu le jour en Finlande en révolution de l’activité de kicksled qui consistait à entrainer les soldats à la conduite de traineaux. Le footbike vient alors révolutionner cette activité qui ne se pratiquait que sur la neige, offrant la possibilité aux adeptes de s’attaquer à tous les terrains. Histoire et évolution du cette activité aux principes et aux règles atypiques sur notre page.

Le concept du pédicycle

Équipé de deux roues de diamètres différents, le pédicycle est un moyen de locomotion à cheval entre le vélo traditionnel et la marche à pieds. Ses roues ont chacune un diamètre supérieur à 20 cm  et sont reliées par un dispositif en forme de cadre qui sert de maintien au conducteur. Ce moyen de déplacement est pratique en terrain plat, sur une pente ou même sur des montées. Le déplacement sur la montée et sur le terrain plat exige un peu d’effort. Le conducteur doit faire pression sur le sol avec une jambe pendant que l’autre prend appui sur le footbike. Au cours du déplacement, il doit alterner les rôles de ses jambes pour se maintenir en mouvement. La fréquence du mouvement sera quant à elle fonction de la vitesse de déplacement selon qu’il s’agisse d’une compétition ou d’un déplacement personnel. Par ailleurs en présence du vent, il faudra trouver une technique encore plus efficace. Pour se déplacer sur une pente, pas besoin d’effectuer des mouvements de jambes, le conducteur doit juste se maintenir dans une position adéquate.

Les nombreuses appellations du footbike

Pour la différencier des activités effectuées avec les engins motorisés à deux roues, la trottinette à grande roues a d’abord été appelée footbike. Le terme est ensuite devenu une marque de fabrication suite à quoi il prit le nom de pédicycle qui signifie en anglais footbike. Cette activité se décline sous de nombreuses autres dénominations dont le trotbike, le trott, le vélotrottinette, le kicibike la trottinette, la patinette ou encore la cyclotrottinette.

Histoire et origine du kickbike

Le kickibike a été inspiré du kicksled qui un sport pratiqué sur la neige et la glace. Il a été fabriqué en XIX siècle dans le cadre de l’entrainement des soldats de l’armée de Finlande. Il était question d’initier ces derniers à la conduite de traineaux, sans toutefois les soumettre à de lourds exercices nécessitant des engins encombrants. Ce dispositif a donc été mis en place, pour un souci de légèreté et de maniabilité. Cet équipement permettait aux soldats d’adopter la posture des mushers lors de la conduite d’un traineau.

Évolution du vélotrotinette

Le vélotrotinette voit le jour en 1993 par une amélioration du kicksled, une activité pratiquée pendant des années en Finlande. Le kicksled s’apparente dès son origine à une conduite de traineau dans laquelle il faut effectuer des propulsions pour faire avancer et pour accélérer. Pour le pratiquer, il faut au préalable être entrainé à effectuer des propulsions qui demandent beaucoup d’efforts. Pour mieux entrainer les soldats à la pratique cette l’activité, des compétitions ont été organisées. Ils devaient alors parcourir plusieurs Km en maintenant à la fois équilibre et vitesse, sur des distances allant jusqu’à 200 Km. C’est à partir de ces entrainements répétés que le sport commence à se décliner sous la forme d’une compétition rendu au rang national.

À la fin de la 1ère guerre mondiale, ce sport restera un peu à la traine jusque dans les années 1950. Les pays du nord restant plongés dans la neige et le froid pendant une longue période de l’année, il était nécessaire de pratiquer beaucoup d’activité physique. C’est ainsi qu’en Finlande, l’activité reprend de plus belle et des compétitions nationales sont organisées.

Hannu Vierriko est le nom qui marque l’histoire du vélotrotinette. Il était en effet champion national de kicksleding et étudiant en médecine. Pendant les saisons chaudes, il ressentait le besoin de pratiquer son activité favorite qui n’était cependant possible que sur la neige. Il a alors eu l’idée d’inventer un moyen de locomotion qui lui permette d’effectuer les mêmes gestes réalisés sur le kicksled et cette fois sur la terre ferme. Il a donc proposé cet équipement permettant de se déplacer en effectuant des propulsions sur le sol. Il a donc mis en place le kickbike en 1993 avec une première production de 100 pièces. Ces machines étaient vendues principalement en Finlande dans un premier temps. Puis en 1998, elles commencent à gagner plusieurs pays d’Europe.

Cet équipement va ensuite marquer l’histoire du sport en Europe en 2003 avec la participation d’Alpo Kuusisto (un ami de l’inventeur) à la randonnée cycliste Paris-Brest-Paris. Depuis lors, le footbike s’inscrit au rang des grandes compétions.

Par ailleurs, bien avant l’invention du finlandais plusieurs pays avaient connu des machines très semblables. C’est le cas de la France où on retrouvait en 1940 une machine équipée de 2 grandes roues de type roue de vélo. Cette invention se décline sous l’appellation de trocyclette dès 1991. Un marchand français de bicyclette avait également inventé une trottinette équipée de deux tubes, d’un frein de vélo et des roues de piste en bois. L’activité est également pratiquée en Tchécoslovaquie depuis plusieurs années et on y retrouve de nombreux adeptes.

Les différents usages du pédicycle

Utilisé pour des occasions ludiques et de détente, le pédicycle partage les mêmes usages que la bicyclette. En dehors de son aspect sport de compétition, il peut servir à un usage personnel pour des randonnées, des promenades ou des activités à sensations fortes. Il se pratique à la fois en tout terrain, sur la route sur des pentes. Les parcours de cyclistes l’accueillent aussi dans le cadre des compétions.

Les déplacements utilitaires

Plusieurs utilisateurs optent pour le footbike dans le cadre de leurs déplacements utiles. Il peut s’équipé d’un porte-bagages ou encore des dispositifs permettant de faciliter le déplacement. Par ailleurs, il est toujours nécessaire de s’entrainer à la poussée pour l’utiliser aisément. C’est un moyen de déplacement à la fois simple et écologique, excellent pour les courses de courtes distances en banlieue ou en campagne.

Agrémenter les promenades

Que ce soit à pieds ou avec un moyen de locomotion, la promenade est un moment de détente et plus encore quand on pratique une activité à la fois sportive et ludique. Le footbike est un  excellent allié pour les promenades dans la mesure où il permet à la fois de faire de l’exercice physique et d’aller plus vite dans la réalisation de ses courses. Pour cette utilité il est préférable d’opter pour des machines ayant des  roues adaptées à plusieurs voies.

La trocyclette pour tout terrain

Cette machine s’utilise à la fois pour des randonnées et des descentes pour les amateurs de sensations fortes.

En randonnée cette machine permet de découvrir de nombreux paysages en peu de temps et surtout de naviguer sur les pistes en toute aisance. Les types de trocyclettes utilisés pour les randonnées sont souvent plus sophistiqués avec des pneus plus résistants. Ils intègrent des fonctionnalités telles que le système GPS, des fourches télescopiques etc. Par ailleurs, les machines légères plus pratiques, sont les plus prisées.

La descente

La descente est certainement l’activité la plus fun pratiquée par cette machine. Beaucoup de stations de sport la mettent à la disposition de leurs vacanciers pour permettre aux utilisateurs de profiter au maximum de leurs vacances. Les machines utilisées sur la descente sont équipées d’un système qui n’oblige pas à faire des pulsions avec les pieds. Il faut juste se maintenir en bon équilibre et de garder une posture confortable.

Promenade avec les chiens

Après la promenade solo, voici celle avec les chiens. Les animaux de compagnie bénéficient eux aussi des avantages de cette machine qui aide non seulement à simplifier le déplacement par la réduction du trajet, mais aussi à faire un peu d’activité physique. Pour garder la forme, de nombreux utilisateurs optent pour cet équipement au moment de sortir leur chien. De plus, sa  vitesse leur permet d’aller au rythme du chien qui a tendance à s’avancer plus vite. Le kickbike est très pratique pour la promenade des chiens de chasse qui peuvent alors s’amuser à aller plus vite. Par ailleurs, il est équipé d’un système de freinage qui permet de ralentir si le rythme du chien devient top rapide. Il assure la sécurité de l’utilisateur, réduisant ainsi les risques de chute.

Popularisation de la cyclotrottinette en France et ascendance des compétitions

Les Pays-Bas détiennent la palme de la pratique de la cyclotrottinette depuis quelques années suivi par la République Tchèque et l’Italie. En France, l’activité ne commence à se populariser qu’en 2012 avec la participation d’un pédicycliste à une grande émission de télé diffusée sur la chaine TFI. L’activité s’est ensuite propulsée en 2015 par la performance d’une française qui effectue en 35 jours le trajet Nantes-Budapest. Cette dernière a ainsi récolté des fonds qu’elle a ensuite offerts à une association. Après cette expérience, elle lance en 2015 le tour d’Europe en solo qu’elle termine au bout de 9 mois après avoir traversé l’Asie et l’Europe.

Sur le plan des compétitions, les pays-bas sont les plus en vue avec leur championnat national. En France, la première compétition de pédicycle, soit la manche de l’eurocup a eu lieu en 2010 à Lyon. Les plus grandes randonnées de cette activité sont entre autres celle de Gibaltar : Cap-Nord, la trottineuse française qui a fait Nantes-Paris puis le tour d’Europe.